Questions-Réponses

Q&R § 1 – Bien aimés personnages !

A la suite de mon appel appel sur Facebook dans la journée d’hier, plusieurs de mes contacts m’ont posé des questions ou ont évoqué des sujets qu’ils aimeraient voir traiter !

Pour commencer, Lyssandre, dont vous pouvez admirer les magnifiques fanarts sur la page dédiée, m’a posé une série de questions toutes très intéressantes, notamment sur mon rapport aux fans et à leurs créations !

Voici la question n° 1 et ma réponse !

Comment gères-tu ton affection pour tes personnages ? Penses-tu qu’on puisse tomber amoureux/se d’un personnage imaginaire/littéraire ?

Ma relation affective souvent intense avec mes personnages a toujours été à la fois une force et une faiblesse. C’est l’une des raisons, sinon LA raison pour laquelle je préfère faire évoluer des héros masculins séduisants : j’ai déjà eu çà et là l’occasion d’évoquer ma dérangeante capacité à tomber amoureux d’eux (c’est un peu narcissique non?).

Le côté positif, c’est la motivation qu’elle m’apporte quand je m’attaque à des personnages tels que Henri Berliniac, Paul « Swan » Mercury, John-Liang Ashley, Ramon « Rag » Guttirez ou Haudran aur’Commara… Le côté plus négatif réside dans une certaine perversité que je développe à leur égard (ils ont tendance à plus souffrir physiquement et émotionnellement que les autres…). Et je suis parfois obligée de me faire violence pour qu’ils laissent un peu de place aux autres personnages.

C’est encore plus problématique quand un personnage a été mon premier chouchou pour se faire détrôner par un autre qui s’est imposé de façon imprévue. Il devient compliqué, dans ce cas, de rester dans le cadre initial du récit tel que je l’avais envisagé, sans diminuer la part de présence du premier au profit du second…

telechargementÇa ne veut pas dire que ne je n’éprouve pas de la tendresse et de l’attachement pour d’autres personnages, féminins et masculins, (même quand ils ne le méritent pas d’ailleurs), ou que je ne ressens pas du plaisir à les faire évoluer. Mais disons qu’ils occupent un peu moins mes pensées quand je ne suis pas à mon ordinateur… :3

Du coup, oui, je pense tout à fait possible – normal même – de tomber amoureux d’un personnage de fiction, tant que cela reste du domaine de l’imaginaire et du fantasme. Cela m’est souvent arrivé d’ailleurs ! Je trouve même que c’est plus sain que de fantasmer sur un personnage réel mais inatteignable, en un sens.

Pour l’auteur/trice, c’est très flatteur, mais cela entraîne aussi une certaine pression : il faut savoir aussi ne pas devenir l’esclave des demandes du lectorat quant à l’évolution du personnage, dépasser la peur de le décevoir et de le mécontenter.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Q&R § 1 – Bien aimés personnages ! »

  1. Cet article me parle totalement, j’ai moins aussi une fâcheuse tendance à tomber en amour pour certains persos et à leur en faire baver particulièrement 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s